Les États-Unis promettent d’encadrer l’usage de l’IA dans l’attribution des peines judiciaires — mais ne détaillent rien

Un décret présidentiel américain vient encadrer l’utilisation des intelligences artificielles dans le pays. Parmi les dispositions, on trouve un chapitre sur l’utilisation de l’IA dans le système judiciaire.

Après des jours de spéculation et d’attente, le décret présidentiel américain sur l’intelligence artificielle (IA) a finalement été publié le 30 octobre 2023 au matin. L’executive order, signé par le président Biden, vise large, et devrait avoir un impact conséquent sur les entreprises de la tech, mais pas que. Le document prévoit de nombreuses clauses sur des points tels que les armes biologiques, l’immigration, la santé, mais aussi le système carcéral.

Dans le texte, après les premières mesures concernant le partage de données et les procédures à mettre en place pour sécuriser l’utilisation de l’IA, dans la partie « Promouvoir l’équité et les droits civils », le décret parle de l’usage de ces outils dans les prisons américaines. Il est notamment question de « détermination » des peines à donner aux condamnés, ou bien de « surveillance » et de « police prédictive ».

L’IA dans le système judiciaire, une pratique qui a des biais

Plus précisément, le texte indique que le décret doit « garantir l’équité dans l’ensemble du système de justice pénale en élaborant de bonnes pratiques sur l’utilisation de l’IA dans la détermination de la peine, la libération conditionnelle et la probation,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Prison // Source : Canva