Éternuement : voici pourquoi vous ne devriez jamais vous retenir

Pollens, poussières, exposition à la lumière du soleil… Autant d’éléments qui peuvent être à l’origine d’un éternuement. Ce réflexe que l’on connaît tous n’a qu’un seul objectif : expulser ce qui a pu pénétrer à l’intérieur du nez, que ce soit un corps étranger ou un simple élément irritant.

Bien qu’il s’agisse d’un mécanisme de défense on ne peut plus naturel, nombreux sont ceux qui se retiennent d’éternuer. Pourtant, ce geste est à proscrire ! Et il y a plusieurs bonnes raisons à cela.

La première ? Contenir un éternuement revient à retenir un flux d’air. Résultat : la pression qui arrive dans la fosse nasale se répercute dans les oreilles, par l’intermédiaire de la trompe d’Eustache. Un phénomène qui peut entraîner une hyperpression dans les oreilles, pouvant aller jusqu’à la rupture du tympan, comme l’expliquait le Dr Jean-Marc Juvanon, ORL et membre de la Société Française d'ORL et de Chirurgie de la Face et du Cou (SFORL) dans une précédente interview accordée à Femme Actuelle.

Autres potentielles conséquences : ce geste peut "provoquer des œdèmes de l’œil, mais également provoquer des maux de tête violents, des saignements de nez et même des syndromes méningés…", indiquait le Dr Jean-Michel Klein, vice-président du Syndicat national des médecins spécialisés en oto-rhino-laryngologie (Snorl) en 2021 à Ouest-France.

Se retenir d’éternuer pourrait aussi être néfaste pour les poumons. C’est notamment ce que soulignait un rapport de cas paru en 2018 dans la revue scientifique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles