Les étranges pouvoirs de la coccinelle

Le nom de la coccinelle vient du latin coccinus qui signifie "d’écarlate". Il y aurait 6.000 espèces de coccinelles réparties sur les cinq continents.

C’était en l’an mille ou peu s’en faut... Selon une légende, une coccinelle se serait posée sur le cou d’un condamné à mort pour avoir tué un potier, empêchant le bourreau d’accomplir son œuvre. Celui-ci la chasse de la main mais la petite bête revient plusieurs fois de suite, comme aimantée. Assistant à l’exécution, le roi Robert II le Pieux, fils et successeur d’Hugues Capet, y aurait vu un signe de Dieu et aurait gracié l’homme, plus tard innocenté. Depuis lors, la coccinelle est surnommée la bête à bon Dieu par le peuple qui la considère comme un porte-bonheur.

En dévorant les parasites de jardins (pucerons, cochenilles, acariens, oïdium ou pourriture blanche...), les petits coléoptères protègent les productions fruitières et maraîchères. Ainsi, la larve de la classique coccinelle à sept points, particulièrement affamée, est capable d’engloutir jusqu’à 250 pucerons par jour !

L’ingénieur Ferdinand Porsche a conçu une "voiture du peuple" (Volkswagen en allemand), simple et peu chère, présentée par le régime nazi en 1938. Mais les ventes de celle qu’on surnomme la Coccinelle, à cause de sa forme ronde, décollent pendant les Trente Glorieuses. Elle devient la voiture la plus vendue dans le monde dès 1972 et crève l’écran dans une série de films produits par Walt Disney où elle incarne le personnage principal ! À l’arrêt de sa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite