Êtes-vous atteint de cette phobie liée à votre smartphone, comme 1 Français sur 3 ?

·1 min de lecture

Vous êtes à coup sûr déjà passé·e par là... C'est la plus grande phobie des utilisateurs de smartphone (c'est-à-dire de la plupart d'entre nous) : voir la batterie de leur téléphone se vider. Jusqu'à les lâcher. D'ailleurs, rien que l'idée de se retrouver dans l'impossibilité de passer un coup de fil ou de vérifier ses notifications à cause d'un manque de jus "engendre un stress au quotidien" pour 34 % des Français·e·s selon un sondage OpinionWay réalisé pour Oppo et dévoilé par Le Parisien. Il faut dire que le smartphone est l'outil le plus indispensable de nos vies...

Smartphone : quand le manque de batterie angoisse

Et ce sont chez les plus jeunes que l'on ressent davantage cette sensation, logique, ils n'ont connu que ça. Résultat, le stress engendré par la peur de faire face à une panne de batterie atteint 64 % des 18-24 ans et 53 % des 25-34 ans. A contrario, plus on grimpe dans les tranches d'âge, moins on s'en soucie (34 % chez 35-49 ans et 23 % chez les 50-64 ans). Les plus anxieux sont même capables de se mettre en retard juste pour avoir le temps de recharger (même qu'un peu) leur précieux smartphone. Certain·e·s ont aussi plus simplement adopté une nouvelle habitude : avoir toujours un chargeur sur soi.

Pour Michael Stora, fondateur de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, l'explication est simple, "le smartphone est un doudou sans-fil et son hyperutilisation vient pallier nos inquiétudes et combler notre incapacité (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Qu'est-ce que le honjok, cet art de vivre sud-coréen qui va tout changer à notre quotidien pendant la pandémie !
Qu'est-ce que le “paradoxe du nombre d'amis” et pourquoi il faut l'éviter ?
Pour être heureux, on adopte l'oubaitori, l’art de vivre japonais qui nous invite à ne plus nous comparer aux autres
Astrologie : quel amoureux.se êtes-vous selon votre signe ascendant ?
Voici combien de minutes quotidienne de sport sont nécessaires pour être en meilleure santé, selon une étude