Êtes-vous hypertendu sans le savoir ?

·2 min de lecture

On parle d’hypertension artérielle lorsque la force du sang exercée contre la paroi des artères est trop élevée. « Elle entraîne des anomalies structurales des artères qui irriguent le cerveau, le cœur, les reins et autres organes, augmentant ainsi le risque d’accident vasculaire cérébral, de cardiopathie ischémique, d’artériopathie des membres inférieurs, d’insuffisance rénale chronique ou de démence », détaille Santé publique France. L’hypertension artérielle est la pathologie chronique la plus fréquente en France. Cette maladie silencieuse, largement sous-diagnostiquée et donc sous-traitée, touche près d’un adulte sur trois.

Elle est souvent détectée lors d’une consultation médicale de routine ou lorsqu’elle a déjà causé des dommages. Pour un adulte, la pression artérielle systolique (mesurée pendant la phase de contraction du cœur) doit être inférieure à 140 mmHg* et la pression artérielle diastolique (mesurée entre deux battements) doit être inférieure à 90 mmHg. C’est le fameux « 14/9 » prononcé par le médecin après avoir pris votre tension.

Mode de vie sain

« Connaître ses valeurs de tension artérielle** est donc essentiel afin d’adopter un mode de vie sain et d’éviter ainsi des conséquences graves pour la santé », indique le ministère luxembourgeois de la Santé. Adopter ces nouvelles habitudes est d’autant plus opportun que vous êtes prédisposé à développer de l’hypertension. C’est notamment le cas si vous parents sont eux-mêmes hypertendus, mais aussi si vous consommez beaucoup de sel, êtes en surpoids, fumez, êtes stressé…

Vous pouvez agir sur certains de ces facteurs de risques. Il vous est donc conseillé, en prévention :

  • d’adopter une alimentation saine et équilibrée, en privilégiant les fruits et légumes et en réduisant les apports en sel, sucres et acides gras saturés ;

  • de pratiquer une activité physique régulière, même modérée ;

  • de veiller à conserver un poids santé ;

  • de réduire le stress ;

  • d’arrêter le tabac et de réduire l’alcool (pas plus d’un verre par jour pour les femmes, deux pour les hommes avec deux jours d’abstinence par semaine)

La modification de ces habitudes de vie contribuera à prévenir efficacement l’hypertension artérielle, mais aussi d’autres maladies évitables fréquentes (maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires, ainsi que de nombreux cancers). En cas d’échec de ces mesures hygiéno-diététiques, des médicaments hypertenseurs sont prescrits.

* mmHg : millimètre de mercure

** Il est possible de mesurer soi-même sa tension grâce à des auto-tensiomètres en vente libre. La liste des produits homologués est à consulter ici. Ces auto-mesures doivent être accompagnées d’un suivi médical.