Les 10 fruits à l’index glycémique le plus bas

Connaissez-vous l’index glycémique (IG) ? C’est le pouvoir sucrant d’un aliment : plus il est élevé, plus l’aliment entraîne une hausse de la glycémie – le taux de sucre dans le sang – lorsqu’il est consommé. Le corps produit alors un pic d’insuline, qui entraîne un stockage des sucres sous forme de graisses et une sensation de faim.

L’IG varie de 0 à 100, 100 étant la valeur la plus haute. L’IG est dit élevé quand il est supérieur à 60. Les aliments à IG bas, quant à eux, aident à atteindre la sensation de satiété et limitent la hausse de la glycémie. Ils aident donc à limiter les fringales, à contrôler le poids et sont à privilégier par les personnes qui souffrent de diabète ou de pré-diabète.

Souvent sucrés, les fruits ont globalement un IG assez élevé. Mais certains - les moins sucrés - offrent tout de même un IG correct. Quels sont-ils ?

Parmi les agrumes, le pamplemousse est celui dont l’IG est le plus faible, puisqu’il est situé autour de 25. À condition de ne pas le recouvrir de sucre !

Cassis, fraises, mûres, framboises, myrtilles, groseilles… La majorité des fruits rouges affichent un IG assez faible, qui varie entre 15 et 30.

Avec un IG de 30, les clémentines et les mandarines sont de très bons fruits d’hiver.

Disponible sur nos marchés tout l’automne, de septembre à décembre, la grenade est un fruit acidulé. Son IG est assez faible, puisqu’il se situe autour de 35.

Jaunes, vertes, oranges ou violettes, les prunes possèdent elles aussi un IG de 35.

Qu’elle soit gala, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles