10 idées pour conserver une vie sociale (en dépit du couvre-feu)

·2 min de lecture

Avec la fin (temporaire) des activités nocturnes, nos options de sorties se raréfient. Et notre moral en pâtit forcément. Voici cependant dix façons de continuer à profiter avant 21 heures.

L'ambiance est morose. Après un confinement de deux mois et un été prudent, c'est le couvre-feu qui vient d'être annoncé par le gouvernement. Une directive - on ne vous l'apprend pas - mise en place pour endiguer l'épidémie de Covid-19 et l'affluence dans les hôpitaux, qui demande aux habitant·e·s de neuf métropoles de se coucher à l'heure des poules. Ou en tout cas, de ne plus pointer le nez dehors passées 21 heures tapantes, et ce depuis le 16 octobre.

Dur. Nécessaire, mais dur.

D'autant plus que, crise sanitaire ou non, l'automne n'est pas vraiment réputé pour susciter un sentiment de joie de vivre flagrant. C'est même tout l'inverse, à en croire celles et ceux qui témoignent des effets de leur dépression saisonnière. Les journées se raccourcissent, le froid s'installe, les vacances se font plus rares, les apéros en terrasse, symbole ultime du retour du beau temps, aussi. On se raccroche d'habitude aux interactions sociales tardives et à la vie nocturne en général, mais là, difficile de se projeter sur le déguisement de notre prochaine grosse soirée Halloween.

On déprime.

Alors, que faire pour pallier le manque de l'occasionnel dîner bien arrosé entre potes, sans succomber à la (trop grande) tentation du trou noir de docu-séries sur Netflix, lesquelles nous passionnent autant qu'elles nous nuisent psychologiquement ? On a listé quelques alternatives qui devraient nous changer les idées, et nous occuper autrement qu'en engloutissant une tonne de contenus virtuels solo. Mater des films, c'est bien, mais à l'heure où notre santé mentale prend un sacré coup, voir des vrais gens, c'est mieux.

Les bars sont fermés, certes, mais les cafés et les restos, pas encore. En fin de journée, après le boulot, on file rejoindre son cercle de proches (six maximum, c'est l'heure de trier) dans un lieu qui nous met du baume au cœur. L'activité peut se pratiquer en semaine ou le (...)

Lire la suite sur le site Terrafemina

Ce contenu peut également vous intéresser :

5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode