10 idées pour ne pas s’ennuyer en temps de confinement

1/ Réaliser (enfin!) nos albums photos

Depuis la naissance du petit dernier (il y a huit ans) ou ce super voyage à New-York (il y a trois ans), vous n’avez pas trouvé une minute pour trier et imprimer vos photos ? Qu’à cela ne tienne… Le moment est enfin arrivé. Prenez le temps de choisir et de composer de jolis albums. Certains sites (Rosemood, Cheerz, Photobox, Monalbumphoto…) ou appli proposent même de faire les mises en pages et d’imprimer un joli livret tout fait. Y a plus qu’à…

2/ Trier les papiers

Ça s’empile, ça s’entasse. Facture, bordereaux en tout genre, quittances, devis… Et si on inventait un vrai classement efficace ? Et si on en profitait pour jeter les papiers désuets ? Cela nous permettra de repartir du bon pied quand nous n’aurons à nouveau « plus le temps ».

3 / Écrire une lettre

Souvent on y pense. Une lettre pour dire « merci », pour donner des nouvelles à une personne perdue de vue depuis trop longtemps, pour manifester de l’affection. Et puis, les priorités s’enchaînent et on ne le fait pas. Cette fois-ci, pas d’excuse : une feuille blanche, un stylo et on laisse filer la plume… Nous n’en serons que plus heureux ensuite.

4/ Recoudre un bouton

Cette chemise dont la manche ne ferme plus, ce manteau auquel il manque justement le bouton le plus important pour éviter les courants d’air… Voilà des semaines (voire des mois) qu’ils attendaient d’être repriser. Cela sera bientôt chose faites ! Avec un peu de bonne volonté, un petit tuto en ligne si besoin et hop !

5/ S’inscrire à une formation

Et si ce temps d’arrêt était l’occasion de se réinventer ? Ou tout simplement d’élargir nos horizons ? Pour ceux qui ont toujours rêver de savoir coudre, bricoler, broder, tricoter, des milliers de vidéos et de tutoriels – gratuits ou payants - existent en ligne. Pour ceux qui souhaitent carrément changer de vie, c’est l’occasion de s’inscrire à de nouvelles formations. Pourquoi ne pas tenter un CAP pâtisserie ou fleuriste ? Pourquoi ne pas viser une formation complémentaire

(...) Cliquez ici pour voir la suite