10 tendances coiffure des années 60 à porter en 2020

Le hair flip

Cette façon de brusher les pointes des cheveux vers le haut revient à la mode en 2020. Facile à réaliser avec une brosse ronde et un sèche-cheveux, cet effet peut être porté sur un carré ou une coupe mi-longue. Libre à vous de laisser les longueurs détachées, ou des les relever en queue-de-cheval ou en demi queue. Une belle façon de donner une petite touche rétro à sa chevelure !

Le volume à l'arrière de la tête

Cette petite coque volumineuse à l'arrière de la tête, incontournable dans les années 60, apporte une touche glamour et sophistiquée à la chevelure. On adore la porter avec des longueurs souples et détachées, mais aussi avec un chignon banane pour un rendu encore plus sophistiqué. L'astuce pour obtenir cet effet volume : crêper les racines avec un peigne fin puis brosser délicatement les cheveux pour lisser la matière.

La coiffure avec un serre-tête

Le serre-tête revient en force en 2020 pour accessoiriser la chevelure en quelques secondes. On le choisit de préférence en velours ou serti de perles. Pour créer cet effet rétro, placez-le quelques centimètres plus haut que la racine des cheveux puis laissez dépasser quelques mèches à l'avant du visage. Cela créera un résultat plus naturel.

La coupe courte twiggy

Cette coupe courte portée par le mannequin Twiggy Lawson dans les années 60 est toujours d'actualité aujourd'hui. On pourrait la comparer à une coupe pixie que l'on aurait lustrée avec une cire ou un gel coiffant. Très élégante et féminine, cette coupe courte intemporelle met parfaitement en valeur l'ovale du visage. À adopter sans hésiter !

La demi queue-de-cheval

Cette coiffure très prisée par les célébrités est à la fois rétro et très tendance. On adore la porter avec les pointes des cheveux brushées vers le haut (façon rétro hair flip) pour lui apporter un esprit pin up. Pour un effet plus travaillé, pensez à recouvrir l'élastique avec une mèche de cheveux préalablement isolée du reste de la chevelure.

Le carré cranté

Rien de plus glamour que

(...) Cliquez ici pour voir la suite