“Les 12 coups de midi” : cafouillage entre Éric et la production, qui a raison ?

Si l’ombre de Paul plane toujours au-dessus du plateau des 12 coups de midi, Éric a réussi à s’imposer dans le Top 3 des plus grands champions de l’émission de Jean-Luc Reichmann. Mardi 24 mars 2020, le Breton a remporté sa 125e victoire consécutive et a de nouveau étoffé sa cagnotte. Avec plus de 650.000 euros au compteur, il a même déjà effectué son premier achat avec ses gains. Pourtant, sans même le vouloir, le nouveau maître de midi a repris une des anciennes habitudes de son prédécesseur. En effet, il est souvent arrivé à Paul de corriger des erreurs de la production. Une pratique qu’Éric a décidé de perpétuer. Le champion, qui fait face à des accusations de favoritisme, a une fois de plus relevé une faute dans une question. En plein coup fatal, face à son adversaire du jour Oswald, le maître de midi a été déstabilisé par un élément de l’énoncé. “Quel acteur incarne Rhett Butler dans le film Autant en emporte le vent de 1950 ?”, lui a demandé Jean-Luc Reichmann.

Éric corrige une erreur dans l’intitulé d’une question

Un dixième de seconde aura suffi à Éric pour trouver la solution, à savoir Clark Gable. Mais, à l’instant où le son retentit pour annoncer qu’il s’agit de la bonne réponse, le champion est pris d’une crise de doute. Jean-Luc Reichmann l’interroge donc immédiatement. Pour Éric, la question est fausse. “Il y a une erreur sur l’année, c’est 1938”, assure-t-il. L’animateur ne sait alors plus où se mettre. C’est alors que Zette confirme les dires du candidat : “On me confirme que l’année n’est pas bonne”, avoue la voix-off. Main sur le visage, Jean-Luc Reichmann masque son embarras en lançant la coupure publicité. “Alors là, il y a débat”, reprend l’animateur de retour sur le plateau, tout en indiquant que le Breton a de toute façon répondu correctement à la question. Zette prend alors le relais, et donne l’explication tant attendue : “Le film est sorti aux États-Unis en 1939, mais il est bien sorti en France en 1950. C’est le même film”, confirme-t-elle.

(...) Cliquez ici pour voir la suite