Les “12 coups de midi” : Jean-Luc Reichmann a trouvé le moyen d'embrasser les candidats sans masque !

La pandémie de Covid-19 aura véritablement tout chamboulé, et ce jusque dans nos postes de télévision. En effet, depuis le début de la crise sanitaire, les chaînes et les boîtes de production doivent s’adapter. Avant le confinement, certains programmes comme le JT de TF1 avaient déjà pris des mesures drastiques pour lutter contre le coronavirus. Mais avec l’instauration de la quarantaine, tous les tournages ont dû être arrêtés. Lundi 11 mai 2020, la bonne nouvelle tombait enfin : les studios d’enregistrement rouvrent leurs portes. Le jour même, Jean-Luc Reichmann annonçait le retour de l’émission Les douze coups de midi… avec Eric et du gel hydroalcoolique. Car oui, le champion bénéficie d’une dérogation spéciale pour participer au jeu de TF1. Mais le retour en plateau ne signifie certainement pas un oubli des mesures d’hygiène obligatoires.

Un bisou dans le respect des mesures sanitaires

Le regret de Jean-Luc Reichmann avec la reprise des tournages ? C’est le manque de public. En effet, l’ambiance est bien moins chaleureuse sans les réactions habituelles de l’assistance. Et malgré les recommandations sanitaires, Eric et les autres candidats ne portent pas de masques sur le plateau pendant le tournage… Jean-Luc Reichmann a d’ailleurs expliqué pourquoi il a décidé de ne pas en porter lui-même. Une situation qui oblige donc l’animateur et ses invités à respecter encore plus la distanciation pendant le tournage. C’est ainsi que, mardi 19 mai, Jean-Luc Reichmann a dû trouver une solution pour le moins étonnante afin de pouvoir dire bonjour à sa nouvelle candidate. Charlotte, visiblement fan du présentateur, a confié n’avoir jamais “laissé tomber” son envie de le rencontrer. Elle raconte alors avoir tenté de participer à l’émission Attention à la marche, “il y a quelques années”. La jeune femme n’avait malheureusement pas été sélectionnée.

Ravie de pouvoir enfin côtoyer la star, la candidate ajoute finalement : “Et puis je voulais vous faire un bisou mais bon, on ne peut pas”,

(...) Cliquez ici pour voir la suite