"Les 12 coups de midi" : l'erreur de ce candidat afflige les internautes

Jean-Luc Reichmann a enfin pu sortir de son avion pour honorer son rendez-vous de la mi-journée sur TF1. Véritable jeu de culture générale, les candidats se succèdent chaque jour pour défier le champion de l'émission Les 12 coups de midi. C'est Éric qui tient ce rôle depuis novembre 2019, avec une cagnotte qui s'élève désormais à plus de 400 000 euros, succédant à Paul, le célèbre joueur qui avait impressionné par l'ampleur de ses connaissances, lui valant le surnom de WikiPaul. Mais tout le monde ne peut pas être maître de midi. C'est ce que les internautes ont relevé sur Twitter, suite au passage d'un prétendant au titre du nom d'Hippolyte, âgé de 20 ans.

⋙ "Les 12 coups de midi" : Jean-Luc Reichmann retrouve un ancien champion pendant ses vacances

Lors de l'épreuve du duel, l'animateur a interrogé Hippolyte sur un titre d'un chanteur français : "Qui chantait Et si tu n'existais pas, Guantanamera et Les Champs-Élysées? ". Le candidat disposait de 4 possibilités de réponses : Richard Gotainer, Mike Brant, Julien Clerc et Joe Dassin. Après une hésitation, le jeune homme s'est lancé : "Je pense, Jean-Luc, que je vais dire… Julien Clerc ". Une erreur qui n'est pas passée inaperçue aux yeux du public, qui n'a pas hésité à manifester bruyamment son mécontentement.

Le présentateur phare de TF1 a alors aidé de mettre le jeune candidat sur la voie en entonnant quelques tubes de Joe Dassin. Indice qui n'a pas semblé aider le jeune homme, embarrassé. Jean-Luc Reichmann a alors tenté le tout pour le tout en entonnant les paroles du tube mondialement connu "Je m'baladais sur l'avenue le cœur ouvert à l'inconnu…". Cela a suffit pour que le candidat réalise son erreur.

Un oubli que ne semblent pas non plus pardonner les internautes, qui s'en sont donnés à coeur joie sur Twitter. "Ne pas savoir que c’est Joe Dassin qui chante Les Champs-Élysées. La culture se perd ", "Ne pas connaître les chansons de Joe Dassin à 20 ans c’est grave" peut-on lire sur Twitter. On ne peut pas tout savoir!

À

(...) Cliquez ici pour voir la suite