Les 13 romans emblématiques des années Trump

Yann Perreau
·1 min de lecture
(© Brendan Smialowski / AFP)
(© Brendan Smialowski / AFP)

A l’heure où les idées se figent, martelées par deux camps à couteaux tirés, le roman retrouve sa fonction essentielle : décrire, encore et toujours, la complexité des hommes et du monde. Retour sur quelques romans emblématiques des années Trump.

Underground Railroad et Nickel Boys, de Colson Whitehead, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Charles Recoursé, (ed. Albin Michel)

Impossible de choisir entre les deux. Le premier, Underground Railroad, avait ouvert le mandat Trump par une note d’espoir. L’histoire extraordinaire de ce réseau clandestin qui permit, à la fin de l’esclavage, de faire passer les premiers affranchis du sud vers le nord, apportait l’antidote à l’élection qui nous permettait de croire encore aux Etats-Unis. Le second, Nickel Boys, prolonge son exploration de l’histoire raciste des Etats-Unis à travers une histoire sordide : le scandale de la Dozier School for Boys, institution de l’Etat de Floride fermée à la suite d’accusations de tortures et de meurtres révélées par d’anciens pensionnaires survivants. Deux prix Pulitzer, par le romancier le plus emblématique de ces années 2016-2020, successeur désigné de Toni Morrison, résumé en cette formule, sur sa couverture, par le Time magazine : "le Conteur de l’Amérique".

>> A lire aussi :

Lire la suite sur lesinrocks.com