13 novembre : qui est Olivia Ronen, l’avocate de Salah Abdeslam ?

·2 min de lecture

Âgée de 31 ans, la discrète avocate parisienne défendra, à partir du 8 septembre et pour au moins huit mois, le principal accusé du procès des attentats du 13 novembre.  

« On s'approche de l'échéance... La pression monte », admet calmement Olivia Ronen. « Je sais que ce ne sera pas simple. » À l'ouverture de l'audience devant la cour d'assises spéciale de Paris, le 8 septembre, c'est vers son client que tous les regards se tourneront : Salah Abdeslam, 31 ans, est l'unique survivant des commandos des attentats de novembre 2015, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis. C'est lui qui a pris contact avec elle, il y a trois ans, depuis la prison de Fleury-Mérogis où il est détenu sous très haute sécurité. 

Profil bien éloigné du médiatique ténor du barreau de Lille Frank Berton, un temps l'avocat de Salah Abdeslam, Olivia Ronen a été officiellement désignée en novembre dernier. Mais celle qui répète qu'elle ne veut pas « attirer la lumière » s'était gardée d'en faire la publicité, et veut repousser au maximum le moment où elle se retrouvera sous les feux des médias. 

Lire aussi >> Terrorisme : les proches, victimes par ricochet

Une « grande bosseuse » 

Sur la première rencontre avec le plus célèbre de ses clients, « le moment où on s'est décidé », Olivia Ronen ne dira rien. Rien non plus sur l'état d'esprit de Salah Abdeslam, ni sur la manière dont il compte aborder son procès, lui qui est resté mutique pendant des années, réplique-t-elle encore dans un sourire poli mais assuré. 

Ce, pour ne pas « l'enfermer dans quelque chose de prédéfini », explique Me Ronen....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles