16 livres féministes qu’il ne fallait pas manquer en 2020

Amélie Quentel, Elsa Pereira, Fanny Marlier
·1 min de lecture
(©

Une théorie féministe de la violence, de Françoise Vergès (éd. La Fabrique)

Féminicides, viols, agressions, harcèlements… Si les mots pour désigner les violences sexistes et sexuelles ne manquent pas pour décrire une triste réalité, comment qualifier celle des institutions ? C'est la question que soulève la politologue et militante décoloniale Françoise Vergès dans son nouvel essai Une théorie féministe de la violence – Pour une politique antiraciste de la protection (éd. La Fabrique). Françoise Vergès y dresse une critique du recours à la police et à la judiciarisation des problèmes sociaux et offre une réflexion sur “la violence comme élément structurant du patriarcat et du capitalisme, et non comme une spécificité m

Lire la suite sur lesinrocks.com