Pour son 17e album, Zep fait partir Titeuf en colo : "Il n'y a pas de sujet tabou"

·1 min de lecture

Titeuf, sa mèche blonde, ses copains, ses blagues d'enfant de 10 ans, approche désormais de la trentaine : le premier album des aventures du garçon est sorti en 1993. Depuis, Zep, son créateur, en a écrit bien d'autres et publie ce jeudi le 17e, La grande aventure, le troisième qui propose une histoire longue et non plusieurs sketches courts. Le héros, qui a toujours dix ans, rêvait de partir en camp jeu vidéo ! Problème : selon ses parents, ce camp est déjà complet - il découvrira plus tard que c'était une excuse. Le voilà donc en route pour le camp des ours, ce qui va lui valoir quelques angoisses, notamment la nuit dans la toile de tente... Zep a confié à Europe 1 souhaiter que son album soit "une bonne porte ouverte pour discuter" de tous les sujets avec ses enfants.

Féminisme, homosexualité, écologie...

Car en l'occurrence, pendant sa "grande aventure", Titeuf fait ses besoins dans des toilettes écolos, regarde Shirley, l'une des monitrices, manger des sauterelles vivantes car "c'est bon pour la planète", tout en fantasmant comme à son habitude sur Louanne, une autre monitrice. Titeuf, c'est la force de cet album, raconte son époque et parle d'égalité homme-femme, d'homosexualité et même de pédocriminalité lorsque le héros clame au détour d'une case de BD : "Notre corps nous appartient."

"Il n'y a pas de sujet tabou chez les enfants entre eux. Je pense que quand on a l'âge de Titeuf, chaque question a besoin d'être débattue avec ses copains. On ne va pas forcément en par...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles