Dans ces 2 pays d’Europe, les enseignants gagnent plus de 5 000€ en début de carrière

·1 min de lecture

Grèves, manifestations… Les enseignants français se mobilisent à nouveau pour réclamer, notamment, une augmentation de leur rémunération. Mais qu’en est-il dans le reste de l’Europe ? On fait le point sur le salaire des professeurs du secondaire.

Ce jeudi, les enseignants entament une nouvelle journée de mobilisation nationale, aux côtés d'autres professions. Grèves et manifestations seront, notamment, l'occasion de réclamer une augmentation des salaires. Il faut dire que, selon un rapport du Sénat publié le 18 novembre dernier, « les enseignants français ont perdu entre 15 et 25 % de rémunération au cours des 20 dernières années » et « les salaires des professeurs sont inférieurs à ceux des actifs du privé de 21 % dans le préélémentaire, 23 % dans l’élémentaire et 12 % au collège ». Mais qu'en est-il dans le reste de l'Europe ? Alors que la France se situe en bas du classement des meilleurs salaires, l’Allemagne et le Luxembourg tirent leur épingle du jeu haut la main.

A découvrir également : Voici la part colossale de cadres qui ont voulu démissionner ces derniers mois

Salaires des enseignants du secondaire : la France en bas du classement européen

Selon Statista, qui a relevé certaines données du rapport « Regard sur l'éducation 2020 » de l'OCDE, les enseignants français du secondaire (les professeurs de collège, dans l'Hexagone) gagnent en moyenne 29 400€ bruts annuels en début de carrière (soit 2 450€ mensuels), puis 35 500€ (soit 2 958€ mensuels) après 15 années d'expérience. Des rémunérations qui placent la France en bas du classement, juste devant la Pologne et la Grèce.

C'est au Luxembourg et en Allemagne que les professeurs sont...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles