20 chemises canons et stylées pour l'hiver 2019

La chemise est depuis longtemps un indispensable de la garde-robe. Féminine et masculine elle fait partie de ces pièces non-genrées qui peuvent basculer d’un style à l’autre sans jamais détonner. On l’aime, à motifs, ajourée, aux manches bouffantes, dentelée, girly, casual, chic ou encore toute simple. On la porte aussi bien avec un jean, une jupe (longue, courte ou midi), un pantalon (cigarette, chino, classique, droit ou flare) voire même un jogging pour décaler les styles et se jouer des codes. >> 20 chemises canons pour cet hiver

Chemise : les tendances automne-hiver 2019-2020

Une fois n’est pas coutume, cette saison encore la chemise ne se défait pas de son titre royal de « pièce indispensable à avoir dans le dressing ». Pour les adeptes des imprimés, cet automne vous fait plaisir avec des chemises aux motifs animaliers comme le léopard, mais aussi le Liberty ou empruntant au classique foulard son motif particulier. Côté coupe, si la chemise droite glane toujours autant de points, on craque aussi pour le modèle aux manches bouffantes et la version nouée. Moins cowgirl que dans les années 2000, le noeud se veut discret et élégant histoire de cintrer le vêtement. Côté couleurs, on est bien servies et c’est tant mieux pour contrer la grisaille qui s’installe. On mise sur des tons chauds comme l’ocre, le bleu marine ou encore le vert émeraude qui se marient parfaitement aux matières nobles comme la soie ou moins nobles (mais non moins élégantes) comme le polyester… À moins qu'on ne se laisse tenter par le simili cuir ? Grande révélation de cette année il se pose partout et cet hiver particulièrement sur nos chemises !

Comment porter la chemise tendance cette saison ?

Look 1, pour les bohèmes romantiques : cette saison la chemise victorienne (caractérisée par des volants au col ou sur les manches) est sur tous les fronts. On aime son côté girly mais on le casse avec un jean (mom-fit ou droit) et des bottes (santiags ou seventies). Look 2, pour les rock’n roll dans l'âme

(...) Cliquez ici pour voir la suite