20 milliards au fond des mers : l'épave la plus convoitée sera-t-elle un jour remontée à la surface ?

Mais que va-t-il advenir de l'épave du San José ? Le 5 juin 2024, Juan David Correa, le ministre colombien de la Culture, annonçait au cours d'une conférence de presse que l'épave du San José se trouvait dans une "zone archéologique protégée" et était encore intacte. Alors qu'il se dirigeait vers Carthagène, sur la côte caraïbe de la Colombie, le 7 juin 1708, le légendaire galion espagnol était attaqué par des navires britanniques. Sur les 600 membres de l'équipage présent à bord, seuls quelques-uns avaient survécu au naufrage. Quant au navire, il avait coulé dans les eaux colombiennes, emportant avec lui les richesses accumulées dans les colonies sud-américaines. Aujourd'hui, des experts savent où se trouve le bateau et confirment que ses cales sont encore pleines des trésors récoltés il y a trois siècles. Émeraudes, porcelaine de la dynastie Qing, pièces d'or et d’argent... On considère aujourd'hui le San José comme "l'épave la plus riche du monde".

En février 2024, des recherches à propos du navire coulé avaient été effectuées, lançant la première phase d'une mission archéologique qui pourrait durer des années. Pour cela, une équipe de chercheurs avait envoyé des robots à plus de 600 mètres de profondeur, là où repose l’épave, pour la filmer et la photographier. Des membres de l’institut colombien d’anthropologie et d’Histoire avaient alors assuré qu'il s'agissait-là d'une "exploration" ou "enquête non-intrusive" n'ayant pas abîmé l'objet. Cette première étape confirme alors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite