En 2023, on laisse tomber les bonnes résolutions (et on vous explique pourquoi)

Leonid Privalov / Unsplash

Chaque année, c’est la même chose. Une fois Noël passé, on fait sa liste de bonnes résolutions pour la nouvelle année. Et si nous avons tous·tes l’intention de les tenir, d’ici le mois de février, la plupart de ces bonnes résolutions seront oubliées. Selon Psychology Today, seules 10 % des bonnes résolutions sont réellement tenues chaque année, et 80 % sont oubliées dès le mois de février selon Business Insider. Alors, pour changer cela, est-ce qu’il ne serait pas plus simple de laisser tomber notre liste de bonnes résolutions ?

Si l’on fait des listes de bonnes résolutions, c’est parce qu’il y a quelque chose que l’on souhaite changer, et qu’on a besoin d’un petit coup de pouce pour y arriver : arrêter de fumer, se mettre au sport, manger plus sain… Mais, comme l’explique Forbes, en faisant une liste de bonnes résolutions, on ne se motive pas réellement, ou en tout cas pas sur le long terme. Nos résolutions font souvent partie de ces trois catégories : on veut se motiver à faire quelque chose (supprimer ses mails, ranger comme Marie Kondo), se débarrasser d’une mauvaise habitude (arrêter de fumer, de manger au fast-food) ou commencer à faire quelque chose qui n’est pas naturel pour nous mais qui pourrait nous faire du bien (du sport, tenir un journal). La seule chose que l’on réussit à faire avec une telle liste, c’est ressentir l’échec quelques semaines ou mois plus tard, une fois qu’on a tout abandonné.

Sur le même sujet : ⋙ Et vous, vous les avez tenues, vos bonnes résolutions ?(...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Strasbourg, les femmes enceintes protégées contre les perturbateurs endocriniens, sur ordonnance
Une étude mondiale confirme que les femmes font preuve de plus d'empathie que les hommes
Santé mentale : ces 6 petites habitudes à adopter pour se sentir bien en 2023, selon une experte
Anxiété : voici les 3 périodes les plus stressantes dans la vie des femmes, selon une étude
Un collectif de femmes vent debout contre les implants anti-incontinence après des effets secondaires