21 conseils de pro pour multiplier une orchidée

La Rédaction Mon Jardin Ma Maison
·2 min de lecture

Qu’elle soit monopodiale ou sympodiale, votre orchidée peut être multipliée. Ainsi, vous pourrez profiter de ces belles fleurs épurées dans toutes les pièces de la maison. Mais en fonction de sa variété, l’orchidée peut être multipliée de différentes manières.

Multiplier les orchidées : la marche à suivre

Il convient d’abord d’identifier si votre orchidée est monopodiale ou sympodiale. Une orchidée monopodiale ne possède qu’une seule tige contrairement à la sympodiale qui se développe horizontalement. Pour multiplier une orchidée sympodiale, nettoyez votre plante en supprimant les racines fatiguées et marrons. Puis coupez une tige en deux et placez là dans un pot transparent rempli de terreau. Du côté de l’orchidée monopodiale, la multiplication s’effectue en partageant l’unique sujet en deux. Ensuite, il vous faudra rempoter chaque division dans un terreau humide.

Multiplier les orchidées : qu’est-ce que les keikis ?

Les keikis sont des bébés orchidées qui se développent sur une tige mère. Cela se passe lorsque l’orchidée est fatiguée ou qu’il y a un dérèglement dans sa croissance. Si vous apercevez un keiki sur votre orchidée, il faudra le séparer. En effet, il puise dans les ressources de la plante-mère et celle-ci se retrouve en danger, affaiblie par le manque de nourriture.

Multiplier les orchidées : le matériel nécessaire

  • Un greffoir

  • Un sécateur bien affûté

  • Un terreau "spécial orchidées"

  • Un pot

  • De la poudre de charbon de bois.

Multiplier les orchidées : les astuces pour la faire pousser

Une fois la multiplication et le rempotage de votre orchidée effectuée, il convient de la placer au bon endroit et de prévenir un manque quelconque qui pourrait nuire à son bon développement. D'abord, certaines tiges peuvent être fragiles. Pour les aider à bien pousser et à trouver leur place, vous pouvez installer un tuteur. Placez votre orchidée près d'une fenêtre pour qu'elle puisse profiter de la lumière naturelle. Attention toutefois à l'exposition directe au soleil : installez un voilage pour que la lumière soit légèrement tamisée. Enfin, évitez de placer votre orchidée dans des zones de courants d'air ou près d'une source de chaleur.

A LIRE EGALEMENT :