“27 km de queue !” : pourquoi la mise en place du pass sanitaire est “impossible” dans les centres commerciaux

·1 min de lecture

C’est un sujet qui divise. En vigueur dans l’Hexagone depuis le 9 juin 2021, le pass sanitaire va bientôt être rendu obligatoire dans un certain nombre de lieux. Salles de sport, de spectacle, parcs d’attractions, mais aussi restaurants, bars, maisons de retraite, hôpitaux, transports publics, ou encore centres commerciaux… Comme l’a annoncé Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution télévisée, lundi 12 juillet, ce dispositif sera mis en place quasiment partout dès le début du mois d’août. Une mesure qui ne fait clairement pas l’unanimité auprès des Français, qui sont seulement 28 millions à être complètement vaccinés. Parmi les plus réticents à l’application du pass sanitaire, on retrouve notamment les commerçants.

Mercredi 14 juillet, le centre commercial des Quatre-Temps, situé dans le quartier de La Défense en région parisienne, a réalisé un test afin d’anticiper la mise en place de ce dispositif. “Il faut en moyenne trente secondes à un agent de sécurité pour vérifier le pass sanitaire d’un client”, explique Eric Landais, président de l’association des commerçants de cet immense complexe, dans les colonnes du Parisien, vendredi 16 juillet 2021. Avec ses équipes, il a ainsi calculé le temps que ce contrôle prendrait, en fonction du nombre d’entrées quotidiennes dans le centre. Et le résultat obtenu a de quoi donner le vertige (surtout si l’on ajoute la distanciation sociale) : cela reviendrait à 27 kilomètres de queue ! “Vous multipliez ça par 80.000 ou 100.000 personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles