3 choses qui peuvent nuire à votre peau lors du confinement

Le confinement est l’occasion idéale pour réaliser des soins de la peau et de stopper le make-up. De quoi faire peau neuve et embellir l’état de votre épiderme ? Pas sûr. En effet, rester chez soi pendant autant de temps peut avoir quelques effets néfastes sur la peau. Des effets indésirables que vous pouvez bien sûr contrer avec le temps et en adoptant de nouvelles habitudes pendant le confinement ! Voici 3 facteurs qui peuvent rendre votre peau moins belle malgré les soins et l’absence de maquillage.

Le stress peut nuire à l'éclat de la peau

C’est bien connu, le stress a une influence sur la beauté de la peau. Et en cette période de confinement, le stress peut être très présent chez certaines personnes. Cela implique de nombreux changements dans le corps, qui se retrouvent sur la peau. “Le stress conduit à une augmentation du taux de l'hormone cortisol, ce qui augmente l'inflammation de la peau et aggrave les affections cutanées inflammatoires, comme l'acné, la rosacée, l'eczéma et le psoriasis”, explique le Docteur Claire Chang, dermatologue new-yorkaise, au magazine Well and Good. La solution ? Se détendre en faisant du yoga et pratiquer la méditation. Si vous n’êtes pas adepte de ces pratiques, alors essayez de vous déstresser en prenant un bain relaxant ou en faisant ce que vous aimez comme faire la cuisine ou écouter de la musique.

L’air intérieur peut nuire à l'éclat de la peau

Si l’air extérieur rime avec pollution et poussières, l’air intérieur peut aussi avoir des effets négatifs. Pourquoi ? D’abord, car il est sec et peut assécher la peau : il faut le renouveler plusieurs fois par jour en ouvrant les fenêtres. Ensuite, en restant toute la journée confinées, nous pouvons faire l’impasse sur une routine d’hydratation quotidienne que l’on fait d’habitude : ce qui aggrave le problème de sécheresse. Pour éviter que votre peau ne s’assèche davantage en restant à l’intérieur, n’oubliez pas de bien l’hydrater en appliquant un sérum, un contour de l’oeil et une crème

(...) Cliquez ici pour voir la suite