3-MMC : cette nouvelle drogue comparée à la cocaïne qui inquiète les autorités sanitaires

Les premières consommations de 3-MMC ont été observées en 2010 et depuis, cette drogue ne cesse de se répandre. L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) expliquait dans son rapport que cette substance fait partie "des cathinones de synthèse, qui ont suscité des inquiétudes en Europe". De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les risques et dangers pour la santé ?

La "3-méthylméthcathinone", communément appelée "3-MMC" est une drogue de synthèse qui appartient à la famille de la cathinone, principale substance psychoactive de la plante khat (Catha edulis), comme le précise le site Drogue Info Service. Elle peut se présenter sous la forme de :

Face à son attractivité financière, elle est, selon un rapport de l'Observatoire Français des drogues et des toxicomanies (OFDT), présentée "comme une alternative à la cocaïne ou, plus rarement, aux amphétamines".

D'après le rapport, en 2010, cette drogue a d'abord été consommée "presque exclusivement parmi des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) dans des contextes mêlant sexualité, le plus souvent en groupe, et consommation de produits psychoactifs de synthèse (chemsex)".

Ce n'est qu'à partir de 2017 que la consommation de cette drogue s'est déployée dans un contexte plus festif, en particulier dans "des soirées en club ou en discothèque non affiliée au milieu LGBTQ+, et la diversification des publics d’expérimentateurs voire de consommateurs plus réguliers se poursuivent" peut-on lire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles