3 postures de yoga pour une sexualité zen après 50 ans

On le sait, le yoga est amour. Mais pas seulement du point de vue spirituel ! En effet, il est également l'allié de notre libido. Et pas uniquement parce qu'il permet de se mouvoir avec plus de souplesse, qu'il réduit stress et complexes, qu'il nous apprend à être à l'écoute de nos sensations... Une pratique douce, régulière et adaptée à votre métabolisme permet d'approfondir le souffle (et donc de tonifier le cœur), de muscler les abdominaux en profondeur, d'assouplir les hanches, de tonifier les organes génitaux et le périnée. Autant de bénéfices qui amélioreront votre vie sexuelle. Nous vous proposons trois postures à pratiquer régulièrement pour libérer et explorer votre énergie sexuelle. On déroule son tapis, on enfile son legging et on prend un temps pour soi...

Tonifier le périnée par la respiration

Avant de pratiquer une posture, mettez en place une respiration qui stimule votre périnée. Ce muscle qui soutient les organes du bas-ventre se situe autour de l'anus et des organes génitaux. C'est lui que l'on contracte lorsque l'on se retient d'aller faire pipi. Un périnée tonique est un puissant allié orgasmique du fait de ses contractions réflexes qui intensifient le plaisir.

Voici comment le stimuler par le souffle. Assise dans une posture confortable, le dos droit, inspirez et expirez par le nez. A l'inspiration, gonflez le ventre et relâchez le périnée. A l'expiration, laissez le ventre s'abaisser et contractez le périnée. Vous essaierez de garder ce mouvement respiratoire dans chacune des postures proposées.

Baddha konasana : le papillon

Prendre la posture : assise sur les ischions (les petits os qui supportent le poids du corps), le dos droit, ramenez vos deux plantes de pieds l'une contre l'autre et attrapez vos orteils avec vos mains. Exécutez des battements doux avec les cuisses. Fermez les yeux et installez-vous dans votre respiration. Augmentez progressivement l'amplitude des battements pour essayer de rapprocher les genoux du sol, tout en restant dans le confort.

(...) Cliquez ici pour voir la suite