3 signes qui prouvent que vous avez les cheveux chewing-gum

© imaxtree

Vos cheveux sont abimés, cassés et n’acceptent aucun soin ? Vous êtes peut-être victime du syndrome du cheveux chewing-gum. Explications.

Parmi les catastrophes capillaires, il existe un syndrome assez étrange : le cheveu chewing-gum. Si son nom prête à sourire, les conséquences de ce phénomène sont bien moins amusantes. Ici, il n’est pas question d’une énième coloration originale mais plutôt d’une détérioration de la kératine. Résultat ? La texture du cheveu change radicalement et devient élastique comme du bubble gum. Sur le banc des accusés ? Les produits capillaires chimiques décapants, les décolorations ou les lissages excessifs. S’il est possible de réparer sa chevelure notamment grâce à des bains d’huile, il est impératif de repérer les premiers signes avant-coureurs afin d’éviter les coups de ciseaux.

Les signes majeurs d’un cheveu chewing-gum

Vos cheveux sont élastiques…. Faites l’expérience chez vous.  Prenez une mèche de cheveux et tendez-la. Si cette dernière s’étire vraiment – comme du caoutchouc –, le diagnostic est sans appel : vous avez les cheveux chewing-gum. Pas de panique, avant de penser à couper, optez pour des soins qui restructurent la fibre capillaire.

Vous n’arrivez plus à les coiffer mouillés… Après les avoir lavés, vous souhaitez vous brosser les cheveux, et là c’est le drame. Ces derniers sont emmêlés, cassés et surtout impossibles à coiffer. En perte de vitalité, les cheveux élastiques sont abîmés aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, et sont donc difficilement manipulables.

Vos soins ne...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi