Voici 4 bonnes raisons d'inviter les plantes vertes dans votre intérieur

·1 min de lecture

Ficus et autres caoutchoucs n'ont jamais été aussi présents dans nos intérieurs, surtout chez les jeunes. A tel point qu'ils deviendraient de nouveaux doudous… vivants.

« Hugo est en pleine forme et Léon va mieux depuis que je lui parle tous les jours. » C'est bien ce que vous croyez : Louane, 24 ans, donne des prénoms à ses plantes vertes. Elles ont même une histoire : Hugo, le philodendron, a été adopté avec son amoureux pour fêter leur vie de couple, et Léon, le cactus, l'aîné de la famille, a été offert par la sœur de Louane pour ses 18 ans. Il a déménagé avec sa propriétaire pour un studio parisien… et a un peu de mal à s'en remettre. « J'ai bien failli l'emmener à la Clinique des plantes », confie Louane, évoquant ce lieu parisien pour les cas désespérés. C'est qu'elle n'est pas la seule à chouchouter ses compagnons rempotés de frais, qu'elle caresse en leur chuchotant des mots doux. « Et ça marche ! » triomphe-t-elle. On n'en ferait pas un peu trop avec nos plantes ?

Elles sont très instagramables

Ces succulentes bien grasses et autres ficus, que la génération précédente avait étiquetés « ringards » ou « ramasse-poussière » dans le salon de papy et mamie, sont devenus des incontournables sur Instagram. « Les feuillages sont très graphiques et il y a quantité de blogs et d'influenceuses suivies dans le domaine », fait remarquer Emmanuelle Dutremee, cheffe de produit chez Truffaut. L'enseigne enregistre d'ailleurs des progressions à deux chiffres sur les plantes d'intérieur depuis le premier confinement.

« Cet engouement s'est renforcé avec le télétravail, explique la...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles