4 conseils pour réussir son plateau de fromages à Noël

1. Ne pas mettre plus de 6 fromages sur son plateau

Sur un plateau, il faut une croûte fleurie, une croûte lavée, une pâte persillée, une pâte demi-pressée, une pâte cuite. Quand toutes ces familles sont représentées, c’est parfait. Si vous avez décidé de mettre un Brin d’amour avec ses goûts d’herbes du maquis, c’est remarquable, sauf que ça coûte cher. Donc, en tant qu’affineur, il doit avoir l’intelligence d’affiner aussi des fourmes un peu crémeuses pour faire baisser l’addition ensuite.

Mais attention, il ne vous faut pas plus de six fromages. Comme dans la vie, on a de nombreux copains et peu d’amis. Je trouve que six jolis fromages, c’est bien. D’autant qu’on mange déjà beaucoup à table et la nourriture est riche. Les fêtes peuvent coûter cher, ça ne sert pas à grand-chose de charger la mule avec le fromage. Il y en aura toujours assez pour le lendemain.

Vous pouvez miser sur un seul fromage. Un fromage un peu différent de ce qu’on mange dans l’année. Par exemple un vacherin du Haut-Doubs AOP, un vieux comté de montagne affiné deux ou trois ans ou un brie bien travaillé par le fromager. Quand les familles sont attachées à une région, cela peut être aussi un fromage de ce coin-là. Au jour de l’an, je vois bien un grand brie de Meaux AOP magnifiquement affiné ou un vacherin du Haut-Doubs AOP avec vingt cuillères et du pain toasté à volonté. Des fromages très simples…

Conseil : pensez aussi a prendre un fromage pour les enfants. Dans les fromageries, les parents demandent souvent "de la tomme blanche ou du Saint-Paulin pour les petits". Alors, c’est pratique, les enfants en mangent, mais le goût passe à la trappe. Je pense que des reblochons AOP ou des saint-nectaire AOP jeunes sont très adaptés. Ce n’est pas puissant et les enfants vont élargir leur palette sensorielle.

2. Choisir des fromages de saison

Il y a des fromages qu’il faudrait oublier. Je n’ai toujours pas compris pourquoi on met des fromages au lait de chèvre sur les tables de fin d’année. Historiquement,

(...) Cliquez ici pour voir la suite