4 formes de jeans qui sont au top pour le printemps

Les jeans sont les couteaux suisses de notre garde-robe. Et même au printemps, on les supporte plutôt bien tant les températures peuvent être capricieuses. Mais vers quelle forme se diriger ?

Pas question de se débarrasser de nos jeans chéris une fois arrivé le printemps. Bien sûr, cette pièce est plus une pièce hivernale qu’un indispensable de l’été. Mais la mi-saison peut réserver des températures plutôt décevantes. Nous sommes donc bien contents de se glisser à nouveau dans ces pantalons en denim qui nous sauvent très souvent la mise. Quelles formes sauront le mieux nous mettre en valeur cette saison ?

Le jean straight

Paris str S22 1146
Paris str S22 1146

Il opère son retour depuis quelques saisons, le jean straight est un sublime allié de notre garde-robe de printemps. Ni trop évasé ni trop serré, il donne un petit côté 90’s très prisé par les modeuses. Pour une touche encore plus originale, on choisit son jean straight en coupe 7/8ème pour dévoiler la cheville ou notre paire de bottines.

Le jean slouchy

Paris str S22 1031
Paris str S22 1031

Le jean slouchy avait tenté de surpasser le jean mom il y a quelques années, mais la mayonnaise n’avait pas pris. Il faut dire que nos jeans mom (inspirés des jeans de nos mamans dans les 80/90’s) avaient tout pour nos plaire. Mais le slouchy n’a pas dit son dernier mot. Lui qui parodie les jeans de nos papas, veut prouver qu’il a encore plus de dégaine que son concurrent.

Le jean large

Paris str S22 016
Paris str S22 016

Pour toutes les anti-jeans slim, il y a le jean large. Porté au rang d’unique forme viable pour la Gen Z qui refuse de s’adonner à des vêtements trop moulants, le jean large promet une silhouette unique et confortable. Attention,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles