Les 4 meilleurs sites de location de vêtements

Vanessa Zocchetti
/

Une tenue griffée pour un soir, une nouvelle garde-robe… Tout se loue ! Zoom sur 4 plateformes spécialisées.

Panoply : le plus pointu

Pour louer un vestiaire griffé, on clique sur Panoply, ses 3 000 références et ses 40 marques, d'Etro à Carven. Deux options : on choisit une tenue à l'unité, pour quatre à huit jours, ou l'on opte pour un abonnement mensuel, de 69€ à 319 € pour une à huit pièces par mois, engagement de trois mois, livraison, retour et pressing compris. Le plus : la possibilité d'un conseil téléphonique suivi de propositions visuelles, et d'un essayage à domicile à 20 €, décomptables du prix de la location.

Le Closet : le plus abordable

Recevoir une garde-robe complète dans une box, voilà ce que propose Le Closet. À partir d'une wish list, une styliste établit un vestiaire sur mesure, qu'il suffit ensuite de valider ou de modifier, si besoin. Il est expédié dans les deux ou trois jours. Tous les frais, même le pressing, sont compris dans le prix de l'abonnement (à partir de 39 €), résiliable à tout moment. Il est également possible d'acheter ses coups de cœur à des prix intéressants.

En vidéo, "l'art du rangement" selon Marie Kondo

Les Cachotières : le plus collaboratif

On a toutes acheté une belle pièce pour un mariage ou un anniversaire, avant de l'oublier dans un placard. Pour lutter contre ce phénomène, Les Cachotières propose le partage de garde-robe. On confie sa tenue au site, qui la loue pour nous. Aucuns frais pour la propriétaire, qui touche une commission sur les locations et peut à tout moment récupérer son vêtement. Côté prix, compter 40 € - tous frais compris - pour une tenue à conserver quatre jours.

Une robe un soir : le plus exceptionnel

Besoin d'une tenue à effet waouh ? On se rend sur ce site, qui propose des modèles Balmain, Chloé, Saint Laurent… Contrairement à ce que son (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Quatre utilisatrices nous livrent leurs astuces pour acheter (et vendre) sur Vinted
Tailleur, chemise, blazer... Et si on louait son vestiaire de bureau ?
La mode après Marie Kondo : comment consommer moins et mieux
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame