4 précautions à prendre avec le Kardégic après 60 ans

iStockphoto

Le Kardégic est un médicament appartenant à la famille des anti-agrégants plaquettaires. Formulé à base d’aspirine, il possède des vertus anti-thrombotique et empêche la formation de caillots sanguins. Le Kardégic est ainsi prescrit pour prévenir la récidive d’AVC ou d’accidents cardiaques liés à la présence de caillots (athérosclérose et fibrillation auriculaire, suites d'infarctus du myocarde, d’AVC, d’angine de poitrine, de pontage coronarien).

Le Kardegic est disponible en vente libre sans ordonnance mais l’automédication n’est pas recommandée. Il est toujours préférable de prendre conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien, d’autant que ce médicament est associé à un certain nombre de contre-indications. Notamment chez les patients ayant un fort risque hémorragique et chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère, une insuffisance rénale sévère ou une insuffisance cardiaque sévère non contrôlée.

Comme nous l’avons vu, le Kardegic contient de l’aspirine. Il faut donc absolument éviter de le prendre avec d’autres médicaments contenant de l’aspirine ou avec un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) afin d’éviter un risque de surdosage et des complications graves telles que la survenue d’ulcérations gastro-intestinales, de perforations et d’hémorragies.

Les patients hypertendus traités avec du Kardegic, ou un autre médicament à base d’AAS (Acide acétylsalicylique), doivent faire l’objet d’une attention particulière. La pression artérielle doit être bien contrôlée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite