40, 50, 60 ans : les astuces de pro pour bien dormir selon son âge

Le sommeil varie au cours de la vie. Plus on avance en âge, plus les micro-réveils se multiplient et leur durée augmente. On en devient alors conscient, ce qui donne l’impression d’avoir un sommeil plus fragmenté. Ces changements deviennent généralement palpables à partir de la quarantaine. Comment continuer à avoir un sommeil de qualité, malgré ce vieillissement physiologique ? Les réponses de nos deux experts, le Dr Rim Savatier, médecin spécialiste du sommeil à l’hôpital privé Elsan d’Eure-et-Loir et le Dr Marc Rey, neurologue et président de l’INVS*.*Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Réveils nocturnes, anxiété, péri-ménopause, les premiers signes de fragilisation du sommeil apparaissent. En cas d'insomnie, mieux vaut consulter rapidement.

Comment le sommeil évolue-t-il ?

"Pour de nombreuses personnes, c’est probablement l’âge d’or du sommeil", constate le Dr Rim Savatier. "Si l’on a des enfants, ceux-ci ont grandi et ne nous réveillent plus la nuit. Nous n’avons plus le stress des études comme à 20 ans et nous sommes généralement bien installés dans la vie professionnelle". Pour autant, on commence à voir de petits signes de fragilisation. Les réveils nocturnes peuvent se multiplier et donner lieu à des cogitations mentales : revivre sa journée de la veille ou penser déjà à la suivante... Or la nuit, le cerveau a naturellement tendance à voir les choses de façon plus sombre et des angoisses parfois bien injustifiées peuvent nous maintenir éveillé. Par ailleurs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles