400 euros par jour : quels touristes dépensent le plus d'argent en France ?

© Antoine Gyori - Corbis/Getty Images

Visa a commandé une vaste enquête au groupe GfK, spécialisé dans les études de marché, pour savoir combien les touristes étrangers comptent dépenser durant leur séjour en France. Les Américains sont les grands champions.

Les voyageurs ont fait leur grand retour en France, et cette saison estivale s’annonce animée après deux années de calme. Ce flux de touristes sous-entend un regain de fréquentation pour les attractions touristiques de l’Hexagone, mais aussi de précieuses entrées d’argent pour les commerces.

Si l’on en croit une enquête de GfK pour Visa –pour laquelle 3 200 personnes originaires du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Belgique (dont 41,2% de touristes étrangers en France viennent) et des États-Unis ont été interrogées–, les touristes ont un budget moyen de 3 335 euros pour leur séjour en France cette année, dont ils dépensent près de la moitié (48%) pour les réservations des vols et de l’hébergement. Le reste est dédié aux dépenses sur place, et les Américains sont ceux qui déboursent le plus une fois sur le sol français. Ils s’allouent un budget quotidien de 400 euros pour leurs voyages.

Lire aussi >> Été 2022 : fini les incertitudes liées au Covid-19, les Français repartent enfin en vacances

Des visites, oui, mais aussi du shopping

Dans cette enveloppe, on compte les activités, les repas et le shopping, auquel une grande partie des touristes comptent bien s’adonner. Si 40% des touristes étrangers disent venir en France pour visiter des sites historiques et des musées, près de trois quarts d'entre eux souhaitent aussi faire du lèche-vitrine en France, surtout dans les grands magasins (65% des personnes interrogées), dans les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles