48 heures à Abidjan. Ça secoue le cocotier!

C’est vrai, la capitale ivoirienne ne figure pas en tête de la bucket list des globe-trotteurs. On vient à Abidjan surtout pour le business et on repart fissa, sans avoir vu beaucoup plus que le lobby de son hôtel. Sauf s’y on s’installe au Pullman. Son directeur, François Cernejeski, se fait un plaisir de partager son carnet d’adresses d’expat installé depuis dix ans, et ça change tout! Dans ce Miami africain, l’énergie pulse, l’exubérante créativité s’exprime dans des lieux dingos. Voici quatre expériences à vivre ici et nulle part ailleurs.

Prendre un verre sur une île en bouteilles plastiques
Elle vient juste d’être nominée aux Africantalentawards 2019, catégorie Innovation de l’année. Unique au monde, elle flotte sur les eaux de la lagune Ebrié et comprend un resto, une petite piscine, quelques bungalows. On doit cette réalisation bricolo-écolo-responsable à un Français, Eric Becker, qui l’a construite patiemment, à partir de déchets récupérés dans la nature. Avec les centaines de milliers de bouteilles vides qu’il continue de collecter localement, les vieilles tongs, il remplit des casiers. Puis liées les uns aux autres comme d’immenses flotteurs, ceux-ci soutiennent un espace aménagé d’un millier de mètres carrés, transformé en villégiature insolite. C’est fun et à 5 min de bateau du continent. Pour s’y rendre, découvrir les tarifs repas, nuit, voir la page FB @ileflottanteci.

Dîner sur la terrasse d’un diplomate fantasque
Neveu de l’ex-président Laurent Gbagbo, Alain Kablan Porquet a refait surface dans le quartier Riviera avec son inclassable Bushman Café. Porté disparu lors de la grave crise politique de 2011, il se présente à nous en diplomate, carte de visite à en-tête du ministère des Affaires étrangères pour tout vade-mecum. En débarquant nuitamment dans ce lieu bouillonnant, nous avons droit à la visite par le propriétaire et concepteur. Alain Kablan Porquet nous entraîne au pas de charge dans les méandres de son immense villa, dont il dit avoir huilé lui-même les beaux parquets exotiques ! Un labyrinthe de couloirs, escaliers gigantesques, bars, chambres d’hôtes semblent là de toujours alors que la maison a été construite récemment. Ce collectionneur éclectique et averti a accumulé en vingt ans des centaines d’objets, d’antiquités de(...)


Lire la suite sur Paris Match