5 astuces pour illuminer son visage après 50 ans

On booste l’hydratation

La ménopause, on le sait, entraîne des changements hormonaux qui peuvent avoir un impact sur la peau. Le renouvellement cellulaire ralentit et l’épiderme perd en souplesse. Il devient aussi plus sec, plus fin, voire plus sensible. L’hydratation est ainsi le geste de base pour maintenir une jolie peau saine et lumineuse. Troquez votre soin habituel pour une version à la texture plus riche et faites régulièrement des masques qui boostent l’hydratation et l’éclat.

Par ailleurs, passé 50 ans, le sérum n’est plus en option. Concentré en actifs, il permet de préparer la peau à votre soin quotidien et de décupler ses effets.

On prend le temps de masser

Parfois, il suffit d’un bon petit massage pour réveiller son visage. Se faire chouchouter en institut, on adore, mais il est aussi possible (et plus raisonnable) de mettre en place quelques gestes au quotidien dans sa salle de bains. Pour relancer la microcirculation et garder une bonne mine, massez vos joues avec la paume des mains en partant du menton et en remontant vers les pommettes. Attention à toujours lisser vers le haut ! Pincez ensuite la peau du visage délicatement entre votre pouce et votre index. Cela favorise la circulation sanguine et relance l’activité cellulaire. Bref, un excellent antirides !

On choisit le bon make-up

N’abandonnez surtout pas le maquillage ! Aujourd’hui, les textures des fonds de teint ne sont plus synonymes d’effet "plâtre", qui marque les rides. Dans le doute, misez sur un fond de teint liquide qui unifie et illumine le teint en transparence. Sinon, choisissez un soin légèrement teinté. La bonne astuce ? Déposer quelques gouttes de sérum avant d’appliquer le fond de teint et terminer par une touche de blush sur les pommettes.

On s’offre une cure

Prendre de la vitamine C au petit déjeuner, c’est bien mais cela ne suffit pas. La peau est le dernier organe à bénéficier des bons aliments que nous ingérons. Pas de panique, il existe des cures de soins pour la peau à base de

(...) Cliquez ici pour voir la suite