5 astuces pour mieux rêver

Julie Pujols Benoît

Etre plus connecté à ses songes permettrait d'y voir plus clair, et de trouver un apaisement. Mode d'emploi avec l'artiste Tree Carr, auteure d'un ouvrage passionnant.

Prendre conscience de sa vie onirique                                                                            

Depuis toujours, les rêves ont été la source de créations artistiques, de découvertes scientifiques et d'inventions multiples. C'est ainsi, par exemple, que l'auteure Mary Shelley donne naissance à Frankenstein en 1816, et que Larry Page conçoit le moteur de recherche Google en 1998. D'après Tree Carr – une cinéaste et musicienne dont les œuvres s'inspirent de ses rêves –, s'impliquer dans sa vie onirique est la clé pour mieux comprendre son inconscient, devenir plus lucide et améliorer son quotidien. Son idée pour s'y mettre ? Devenir plus réceptif en apprenant à gérer ses rêves.              

Tenir un journal 

Consigner ses rêveries nocturnes est la garantie de s'en souvenir, de mieux les interpréter, de les démystifier et d'en déclencher davantage. La règle ? Les coucher par écrit ou les raconter en s'enregistrant le matin au réveil, avant de sortir du lit. Un rituel qui porte d'autant plus ses fruits si on les retranscrit avec un maximum de détails. « Lorsque vous tenez votre journal onirique, c'est comme si vous retranscriviez votre monde inconscient et votre âme. C'est un outil qui vous sera précieux à mesure que vous deviendrez réceptif à cet aspect plus profond de vous-même », explique Tree Carr.   

Consommer des plantes onirogènes                

Le soir, au coucher, on n'hésite pas à boire des tisanes qui boostent...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi