5 astuces pour réparer les dégâts de l’été au jardin

Déterrez les mauvaises herbes qui auraient profité de votre absence puis tondez si nécessaire en laissant 4 à 5 cm, même si l’herbe est toute jaunie. La nature reprendra ses droits après un arrosage méticuleux, à condition aussi de limiter le piétinement pendant cette convalescence. Arrosez plutôt à la nuit tombée, à la fraîche, en comptant environ 5 litres d’eau par mètre carré. Répétez l’opération pendant plusieurs jours. Vous pouvez ajouter de l’engrais, mais évitez de le faire sur une pelouse trop desséchée. Une fois votre pelouse bien réhydratée, vous pourrez ressemer des graines de gazon sur les endroits dégarnis jusqu’à septembre (avant l’arrivée des premières gelées).

Commencez par couper et tailler les fleurs fanées, ainsi que les branches desséchées. Avec des feuilles en moins, les plantes ont plus d’énergie pour faire repartir les autres pousses. Si votre sol était dépourvu de paillage (erreur !), binez autour des pieds pour aérer le sol. Arrachez les mauvaises herbes et traitez les feuillages s’ils ont été attaqués par des intrus (mouches blanches par exemple). Pour terminer, mettez du compost ou un fertilisant et arrosez.

Même s’ils ont souffert, perdu des feuilles et que vos fleurs sont toutes abîmées, ils vont pouvoir repartir après ces soins. Commencez par couper les fleurs fanées et opérez une taille (un peu plus longue cependant que la taille hivernale). Placez du compost et de la paille au pied et arrosez.

Elles ont pris un coup de chaud et se sont momifiées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite