5 BD pour s'évader cet été !

·1 min de lecture

Alors qu’éclate la Première Guerre mondiale, un jeune homme au pied bot reste seul au milieu des vieillards et des femmes sur une île bretonne. Chargé de distribuer le courrier, celui qui était jusque-là méprisé pour son handicap devient le confident et l’amant des cœurs abandonnés. Non sans conséquences… Une histoire qui mêle humour et tragique, pleine de rebondissements, et une remarquable évocation de la condition féminine pendant la Grande Guerre.

De Didier Quella-Guyot, Sébastien Morice (tome 1) et Manu Cassier (tome 2), éd. Grand Angle, 18,90 € (chaque).

Dans les années 1960, un commerçant tombe passionnément amoureux des mains d’une femme qu’il finit par épouser. Mais le mariage tourne vite au cauchemar à cause de la jalousie maladive de la belle, qui ne supporte pas que son mari vende des gants à d’autres. L’union vire à la tragédie… Un conte au trait volontairement naïf, dont les couleurs éclatantes contrastent avec la noirceur du propos.

D’Olivier Ka et Marion Duclos, éd. Delcourt / Mirages, 16,50 €.

Cette BD aux dessins très années 1970 (on adore !) est la mise en images des enquêtes de la journaliste Hélène Constanty, qui, intriguée par le meurtre d’Hélène Pastor, l’une des plus grosses fortunes de Monaco, a décidé de soulever le couvercle opaque de la principauté. Entre les étranges pratiques de cette famille qui règne sur l’immobilier monégasque et les magistrats, policiers, ministres suspectés d’avoir été achetés par un oligarque russe, il faut se rendre à l’évidence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles