5 BDs fantastiques que le confinement a bien failli vous faire louper

Vincent Brunner
(Tony Millionnaire - Huber éditions)

Pour les fans de paranormal

Ne regarde pas derrière toi d’Anabel Colazo (ça et là), 128p., 14€, traduction (espagnol) d’Eloïse de la Maison

Indéniablement, l’autrice espagnole Anabel Colazo aime le frisson étrange provoqué par le paranormal et les légendes urbaines. Après Proches rencontres et son intrigue brassant enlèvements extraterrestres et apparitions de l’“homme-phalène”, elle s’inspire ici des creepy pastas, ces histoires horrifiques qui circulent sur le net. Mais, si elle aborde ce folklore moderne, c’est par le biais de la fiction. Les codes du thriller – il y a un meurtre et des apparitions étranges – sont déjoués par la chronique tendre de l’amitié entre deux jeunes femmes, Blanca et Sam. Servi par un graphisme coloré, Ne regarde pas derrière toi possède une tonalité vraiment à part.

Pour jouer au chat-détective

Détective Kahn de Min Seok-Ha (Misma), 356p., 19€, traduction (coréen) par Yoon sun-Park et Lucas Méthé

Aucun mystère ne résiste au détective Kahn… à partir du moment où sa maman lui donne la permission de sortir. Oui, le héros de ce livre, héritier éloigné de Sherlock Holmes, est un petit garçon, toujours accompagné par le chat Nibalius. Créées par l’auteur coréen fantasque Min Seok-H

Lire la suite sur lesinrocks.com