5 bonnes raisons d’éviter de tondre sa pelouse au mois de mai

"En mai, fais ce qu'il te plaît"... mais laisse les herbes du jardin pousser. Depuis quelques années, de nombreux Britanniques adhèrent au mouvement "No mow may" orchestré par l'ONG anglaise Plantlife, qui plaide pour un monde riche en végétaux. Cette dernière pousse les propriétaires de jardins à ne pas tondre leur pelouse au mois de mai pour protéger la biodiversité.

En mai, les fleurs produisent naturellement du nectar dans leur corolle, essentiel à la survie des abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. Ne pas tondre sa pelouse pendant ce processus, c'est permettre à nos abeilles de bien se nourrir et de préserver la biodiversité.

Tout comme les abeilles, les papillons ne sont pas friands des jardins tirés à quatre épingles. Ils préfèrent la biodiversité des prairies sauvages et fleuries. Ils aiment tout particulièrement les fleurs dites "mellifères" comme les coquelicots, les pissenlits, la verveine de Buenos Aires et les violettes.

Avec ses fleurs folles et ses herbes foisonnantes, cet espace écologique, propice à la biodiversité accueille les animaux utiles au jardin comme les oiseaux ou encore les hérissons

Pour un espace extérieur aux allures champêtres assumées qui nous procure une sensation de liberté. Adieu la perfection !

Selon l'enquête Every Flower Counts, plus de 250 espèces de plantes sauvages ont été recensées dans les jardins britanniques en mai 2020 grâce au mouvement "No mow may". Fraises des bois, ail des ours, fougère langue d'oie, saxifrage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles