5 bonnes raisons de manger des châtaignes après 50 ans

© iStock

L'arrivée de l'automne rime avec le ramassage de châtaignes. Nature, dans un velouté, pour accompagner une pièce de viande ou encore dans un dessert… Le fruit du châtaignier fait le bonheur des petits et grands gourmands. Et cela tombe bien, puisqu’il regorge de bienfaits !

La châtaigne est riche en protéines végétales, en fibres, en acides gras mono-insaturés mais aussi en vitamine B9. Les consommer régulièrement, y compris sous la forme de farine, participe à réduire le risque de maladies cardiovasculaires grâce à ses vertus hypocholestérolémiantes. Riche en glucides, dont une faible part de sucre, la châtaigne est un précieux allié pour les personnes souffrant d’un diabète de type 2.

La ménopause est parfois associée à une prise de poids. La châtaigne se révèle alors un allié précieux pour garder la ligne. Très rassasiante, elle est aussi pauvre en gras et riche en fibres. Elle ne provoque pas de pic de glycémie et permet donc d’éviter le grignotage et les petites fringales grâce à sa richesse en amidon dit “résistant”.

La châtaigne permet de produire une farine sans gluten. Elle est donc particulièrement indiquée pour les personnes atteintes d’une maladie cœliaque ou dont l’intestin est sensible à certaines céréales. Un vrai plus après 50 ans, lorsque l’appareil digestif devient plus sensible. Très digeste, elle apporte également aux gâteaux un bon goût de noisette.

Parmi ses nombreux bienfaits, la châtaigne est aussi particulièrement riche en vitamines du groupe B qui protègent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite