5 bonnes raisons de manger du melon après 50 ans

La saison estivale signe le retour tant attendu du melon. Considéré comme l'un des fruits et légumes préférés des Français, il est à la fois sucré et rafraîchissant mais aussi gorgé d'eau, riche en potassium et en bêtacarotène. Qu'il s'agisse du charentais, du cantaloup ou encore du Galia, le melon a toutes les raisons de finir dans nos assiettes.

Le melon est l’un des fruits les plus riches en eau (plus de 80 %). C'est donc un allié de taille pour contribuer à hydrater le corps, en particulier lors des chaudes journées d’été. Sa teneur en eau fait de lui un aliment aux propriétés diurétiques, utile pour lutter contre la rétention d'eau.

Les patients qui souffrent d'hypertension doivent avoir la main plus légère sur le sel (sodium) et manger plus d'aliments riches en potassium. Selon une étude publiée dans la revue Journal of the American Medical Association en 2010, cela serait d'ailleurs aussi bénéfique que réduire sa consommation de sel ! Et ça tombe bien, puisque le melon fait partie des fruits frais les plus riches en potassium. Comptez environ 267 mg pour 100 g*, soit presque trois plus que la pastèque et deux fois plus que la fraise. Pour rappel, les autorités sanitaires recommandent un apport journalier en potassium de 4 à 5 g pour un adulte. Un demi-melon représente donc environ 20 % des AJR en potassium.

Tout comme son cousin le concombre, issu de la même famille (les Cucurbitacées), le melon est très peu calorique et très peu sucré : environ 34 kcal/100g et 8 g/100 g (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles