5 bonnes raisons de s’initier à la sylvothérapie

Après le hygge, ces séances cocooning venues du Nord, voici les bains de forêt (aussi appelés sylvothérapie), ou comment s’offrir un moment de bien-être en pleine nature et découvrir le pouvoir bienfaisant des arbres. Cette pratique, si on en parle beaucoup en ce moment, est pourtant loin d’être nouvelle. Les Japonais pratiquent depuis longtemps ce "shinrin-yoku", pour entrer au contact des arbres et en retirer toute l’énergie. Silence de la nature, lumière tamisée, couleurs calmantes, absence de pollution… sont autant de facteurs d’apaisement.

Une série de tests a montré que marcher en forêt diminue les indicateurs d’anxiété (réduction de la production de cortisol – l’hormone du stress) davantage que si l’on marche en ville.

Marcher deux heures en forêt diminue aussi la fréquence cardiaque, la pression artérielle et augmente l’activité des globules blancs, qui nous protègent des attaques virales. Un bon moyen de rester en forme, en pratiquant une activité physique, tout en éloignant les microbes !

De nombreuses molécules volatiles sont présentes en pleine forêt. Ces substances émises par les arbres, appelées phytoncides (comme le cédrol, le limonène…), auraient aussi un rôle bénéfique sur la santé. Elles ont une action équilibrante sur le système nerveux, favorisent la bonne humeur et augmentent la production de lymphocytes NK, connus pour lutter contre les cellules cancéreuses.

Se balader en forêt est l’occasion de travailler des techniques de respiration apaisantes. Jean-Marie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles