5 conseils pour bien choisir son saumon fumé pour les fêtes

© Istock/Getty Images

À quelques semaines des fêtes de fin d'année, l'heure est aux préparatifs. Si certains se ruent dans les boutiques pour acheter leurs cadeaux de Noël, d'autres préfèrent acheter les aliments indispensables des repas de Noël. Dans leur caddie, foie gras, coquilles Saint-Jacques mais aussi le sacro-saint saumon fumé. Ce met raffiné et exquis régale petits et grands gourmands à l'heure des fêtes de fin d'année. À condition de bien savoir le choisir !

"Saumon atlantique" définit une espèce (salmo salar) et non une provenance. Grand pays producteur, la Norvège offre une vaste gamme de saumons à la chair assez grasse et moelleuse, l’Irlande est réputée pour sa production bio de qualité et le Label Rouge d’Écosse reste une valeur sûre.

La mention "au sel sec" est bon signe, son absence correspond le plus souvent à des injections de saumure qui gonflent la chair et la rendent pâteuse. Cette technique, typique de certains produits premiers prix vendus en grande surface, est trompeuse car elle permet de vendre de l'eau au prix du saumon. Pour éviter les mauvaises surprises, observez la chair du poisson. Si elle est pâteuse, de couleur rose et légèrement croûtée en surface, typique de certains produits premiers prix, est un signe qui ne trompe pas !

Autre gage d’importance "fumé au bois de…" qui valide un fumage par combustion et non par vaporisation de fumée liquide. À ne pas confondre avec la mention "fumé" sans précision !

Si un passage par le grand froid est indispensable aux saumons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite