5 conseils de Stéphane Marie pour réussir son jardin cet automne

·2 min de lecture

Connaître les besoins des végétaux que l’on installe au jardin, prendre soin de son sol, apprendre la relativité du temps puis l’apprécier ou encore se simplifier le jardinage : voici les bases des 5 précieux conseils de Stéphane Marie pour cet automne, et pour toute la vie.

Devant l’impressionnant attroupement de fans qui s’est constitué le temps de notre entretien dans le cadre enchanteur du festival des jardins de Chantilly ce vendredi d’octobre, force est de constater que l’on ne présente plus Stéphane Marie. Parrain de l’événement, le présentateur vedette de l’émission de télévision « Silence ça pousse ! » depuis 1998 a partagé avec la générosité, la pédagogie et l’enthousiasme que nous lui connaissons ses riches conseils pour réussir notre jardin.

Connaître l’histoire des plantes de son jardin : un peu de culture avant les cultures

Stéphane Marie : « Chaque plante a une histoire passionnante, encore faut-il aller la chercher. Elle peut venir d’un climat différent du nôtre (tempéré, d’altitude, subtropical), d’un tout autre lieu supposant une luminosité différente de ce que l’on a à lui offrir (prairie, sous-bois, plein soleil), ou d’un autre sol (acide, calcaire) ? Tout cela demande d’enquêter. Un peu de culture ne nuit pas ! Une fois ces informations recueillies, alors là je peux planter à condition d’avoir trouvé un milieu équivalent dans mon jardin. Mais attention, le jardinage n’est pas une science exacte. Alors on optimise.

Si je n’ai pas le sol parfait j’essaie d’offrir au moins un sol neutre à ma plantation. J’installe ma plante et puis « vogue la galère » car il peut y avoir tellement d’impondérables !

Comme on ne gère pas tout il faut observer et ne...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles