5 erreurs à ne plus faire avec son grille-pain

·2 min de lecture

Au petit déjeuner, des tartines grillées et de la confiture, ça met toujours de bonne humeur. Si vous avez un grille-pain chez vous, comme une majorité des familles françaises, vous savez à quel point cet appareil fait gagner du temps sur le premier repas de la journée. Pour qu'il vive longtemps, il faut bien en prendre soin. Découvrez ces petits gestes en apparence anodins, que vous avez peut-être déjà commis et qui tuent lentement (mais sûrement) vos grille-pains.

Les tartines c'est bon quand c'est grillé, un peu moins quand c'est carbonisé. Faites bien attention à ne pas laisser votre pain trop longtemps dans votre grille-pain au risque de le récupérer tout noir et plein de charbon. Non seulement ce n'est pas très ragoûtant, mais en prime cela peut représenter un risque pour la santé. Si vous avez laissé votre pain trop longtemps par manque d'attention, vous pouvez toujours gratter les brûlures au couteau pour enlever l'excédent et éviter de gâcher.

À chaque fois que vous mettez du pain à toaster dans votre appareil, des miettes se perdent dans le fond de sa carcasse métallique. Par manque de temps ou suite à un oubli, on ne pense pas toujours à le mettre à l'envers et à le secouer pour les faire sortir. Pourtant il faudrait. À chaque nouvelle utilisation, les anciennes miettes carbonisent dans le fond, ce qui peut donner progressivement un goût de brûlé à vos tartines toutes fraîches. Sans compter qu'à force de brûler dans le fond, cela représente également un risque d'incendie à long terme. Pensez bien à nettoyer régulièrement votre grille-pain, et si vous ne parvenez pas à déloger les miettes : voici une astuce de grand-mère qui devrait vous aider.

Cela peut paraître logique comme ça, mais dans la précipitation il peut arriver d'oublier. Il ne faut pas toucher un grille-pain avec les mains mouillées. Jamais au grand jamais ! Comme tous les appareils qui fonctionnent sur secteur, vous risquez une électrocution si vous le touchez avec les mains pleines d'eau parce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite