5 erreurs beauté à ne pas faire quand on reste à la maison

Prendre soin de soi est bien plus qu’une simple préoccupation esthétique. Être satisfait de sa propre image est bon pour l’estime de soi. En effet, en se sentant belle et soignée, on se sent davantage réalisée et confiante. Cela nous donne plus de force pour affronter les défis quotidiens, ce qui n’est pas de refus en ces temps difficiles. Toutefois, en prenant soin de soi, il nous arrive parfois de commettre de petites erreurs beauté qui ne nous avantagent pas. Voici donc les 5 erreurs à éviter pour être tendance en toutes circonstances.

1. Percer ses boutons

Depuis le début du confinement, certaines femmes ont pu remarquer quelques différences sur leur peau, notamment l’apparition de petits boutons. Ces boutons peuvent être causés par le stress, l’air intérieur et les changements d’habitudes (notamment alimentaires). Toutefois, il est conseillé de ne pas y toucher. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que toute agression de la peau laisse des traces : des tâches et parfois même des cicatrices ! On évite donc de se tripoter le visage (même si c’est bien tentant).

⋙ Confinement : pourquoi ai-je des boutons à la maison ? Réponses et conseils

2. Faire l’impasse sur l’hydratation

En période de confinement, certaines femmes ont tendance à penser qu’elles n’ont pas besoin de s’hydrater la peau (du visage et du corps), puisque leur peau n’est plus exposée aux agressions extérieures. Il s’agit là d’une bien belle erreur ! Il est important d’hydrater sa peau quotidiennement, que l’on sorte ou non. D’autant plus que le film hydrolipidique (présent à la surface de la peau) peut être agressé par le frottement des vêtements serrés. Désormais, on n’oublie pas de bien s’hydrater le visage matin et soir avec des soins adaptés à son type de peau, ainsi que son corps avec des laits hydratants ou des huiles végétales. Enfin, n’oubliez pas que l’hydratation passe avant tout par l’intérieur : boire de l’eau est essentielle pour une peau en bonne santé.

3. Faire l’impasse sur la crème solaire

(...) Cliquez ici pour voir la suite