5 films de Claude Sautet débarquent sur Netflix

Rose Baldous
·1 min de lecture
(Les Acacias / Lira Films / Compagnie française de distribution cinématographique / CIC)

Depuis le 1er janvier, Les choses de la vie, Max et les Ferrailleurs ou l'ultime long-métrage du cinéaste, Nelly et Monsieur Arnaud, sont entrés dans le catalogue du géant du streaming.

Après les films de Jacques Demy, François Truffaut ou encore ceux de Jean-Luc Godard, Neflix continue d'acquérir certains trésors du patrimoine français. Cette fois, c'est au tour des romances désenchantées et des bandes de potes de Claude Sautet de faire leur arrivée sur la plateforme. Moins frontal que Pialat, le cinéaste s'inscrit néanmoins comme un grand représentant d’une "école française" obsédée par le réalisme et la peinture d'un quotidien morne et magnifique. Grand passionné de musique, il a su dévoiler son goût du rythme et des constructions complexes - tout en ellipses et flash-back - et livrer quelques films cultes des années 1970.

Les Choses de la vie (1970)

Après des débuts difficiles et deux films policiers mineurs, Claude Sautet change de registre et démarre un cycle de portraits intimistes qui fera sa renommée. En adaptant un roman de Paul Guimard, il met en scène pour la première fois ceux qui deviendront ses acteurs fétiches : Romy Schneider et Michel Piccoli. Ce dernier incarne Pierre, un architecte d’une quarantaine d’années, perdu entre deux femmes : son ancienne épouse Catherine (Lea Massari) et Hélène (Romy Schneider), qu’il imagine quitter à son tour. Suite à un accident de voiture, paralysé sur le bord de la route, il se remémore sa vie dans une multitude de scènes anodines teintées d'une mélancolie nouvelle. Immense succès public et critique, le film aura même le droit à son...

Lire la suite sur lesinrocks.com

Ce contenu peut également vous intéresser :