Les 5 gestes écolos favoris des « philantrokids » quand ils voyagent

Elsa Rouden

70 % des « philantrokids » œuvrent pour la planète en adoptant des petits gestes écolos au quotidien. Mais comment prolongent-ils cet engagement lorsqu’ils voyagent ? Une étude lève le voile.

On les surnomme les « philantrokids ». Cette expression, apparue en 2019 sur la Toile, désigne les jeunes qui, loin d'être narcissiques, ont plutôt envie de s'engager dans des causes, sans attendre que les adultes ne s'en chargent à leur place. Et, à l'image de Greta Thunberg, écologiste suédoise de 17 ans, la protection de la planète est l'une de leurs priorités. Ainsi, 75 % des 18-25 ans (68 % des hommes et 80 % des femmes) sont préoccupés par l'impact du tourisme sur l'environnement. Alors, pour éviter de nuire à la planète lorsqu'ils s'offrent une escapade, les 90 % de jeunes qui ont déjà quitté les frontières françaises adoptent 5 gestes en priorité.

  1. Se déplacer grâce à des moyens de transport moins polluants (39 %)
  2. Faire attention à leurs déchets (19 %)
  3. Fuir les activités dans lesquelles les animaux sont exploités (16 %)
  4. Consommer des produits 100 % locaux (14 %)
  5. Opter pour un logement écologique (2 %)

Mais si le tourisme nuit à la planère, il permet, aussi de faire évoluer les mentalités. Ainsi, 34 % des 18-25 ans estiment que le voyage les a incités à être plus responsables une fois de retour dans l'Hexagone. Ils sont plus de 7 sur 10 à adopter des petits gestes au quotidien et 13 % se disent même engagés « à fond » pour la protection de l'environnement. Un engagement moral que les voyagistes devront prendre en compte : un quart des jeunes seraient prêts à payer plus cher pour un...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi