5 idées reçues sur le café en capsules

Vous consommez du café mais êtes encore réticents à utiliser les capsules ? On vous explique pourquoi vos craintes n'ont pas lieu d'être en revenant sur 5 idées reçues autour du café en capsules.

Dans tout café, on trouve des traces naturelles d’aluminium, un élément particulièrement présent dans la terre. C'est même d'ailleurs le 3ème élément le plus répandu sur la planète ! Le magazine 60 millions de consommateurs a démontré qu'il y avait moins d'aluminium dans un café issu d'une capsule Nespresso que dans une tasse de café filtre.

D'après une enquête menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) qui visait à étudier l’aluminium présent dans les capsules, la teneur des différents composés chimiques comme le cobalt, le chrome, l’étain, le nickel, le cuivre, le zinc ou l’acrylamide se trouve en moyenne légèrement plus élevée mais dans un même ordre de grandeur dans les capsules de café que dans un café filtre.

Par ailleurs, vous l'ignorez peut-être mais il existe un film alimentaire placé entre l’aluminium et le café moulu contenu dans chaque capsule avant de le protéger. Pas de raison donc de paniquer et de craindre pour sa santé !

Le furane est une molécule naturellement présente dans tous les cafés et dans d’autres aliments comme les pots pour bébé, les céréales ou le chocolat en tablettes. C’est la cuisson qui provoque sa formation mais la quantité présente dans une caspule est bien trop faible pour représenter un danger pour la santé.

Selon une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite